Aller au contenu principal

Centre de ressources - Île de La Réunion

Informations du projet

Le centre de ressources vient s’implanter en entrée sud du centre-ville de Saint Paul, entre le viaduc et l’ancienne nationale. La falaise et le viaduc de Saint Paul surplombent le site, imposant leur présence forte et participant d’une atmosphère à la fois intimiste et ouverte sur ces grandes pièces paysagères. Il vise à regrouper les espaces de formation de différents départements en un lieu unique propice aux échanges et à la transmission du savoir.

 

Initier le futur développement urbain

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un programme de restructuration de l’ensemble du site visant à la création d’un nouveau quartier en continuité du centre-ville.

La falaise et le viaduc constituent un impressionnant fond de scène. La présence simultanée de ces éléments paysagers rappelle le caractère essentiel de la nature, prépondérant dans le modèle de développement urbain à venir. Le bâti et le paysage sont intimement liés.

Dans cette logique, le paysage est travaillé à travers une gradation des espaces extérieurs.

 

Le Ficus initie la composition du lieu

Le ficus existant constitue le point focal de l’organisation du projet. Une place est créée au cœur du lieu, en relation directe avec cet arbre remarquable par son port et ses dimensions. Située en continuité directe du parvis d’entrée, elle articule les différents programmes du centre.

 

Un lieu de transmission et d’échanges

Outre les moments de formation lors des cours en salle, les lieux de discussion et de transmission du savoir sont multiples pour favoriser les échanges à travers une gradation des espaces extérieurs. La place centrale, les espaces de rencontres autour des jardins végétalisés ainsi que les élargissements de circulations aux étages, constituant des creux proposent de multiples temps de pauses.

 

Une ventilation optimisée

Si la circulation aéraulique est affaiblie sur le site par la position en pied de falaise, elle n’en est pas pour autant absente. Les alizés réduits le long de la falaise ainsi que les brises de mer suivant l’axe Ouest-Est permettent d’envisager un balayage du projet.

L’implantation en éléments fins et peu profonds, traversants et sur un axe Nord-Sud répond à la fois aux contraintes d’orientation des vents et aux nuisances acoustiques sur le boulevard et le viaduc.

Les grandes façades Est et Ouest sont très largement ouvertes et les locaux sont distribués par des coursives extérieures. Si le programme prévoit la climatisation des bureaux, ils sont conçus pour fonctionner en ventilation naturelle traversante, de sorte à minimiser le recours à la climatisation.  Les locaux sont donc à minima ouverts sur 2 façades opposées donnant sur l’extérieur ou la coursive et comportent un ou plusieurs brasseurs d’air. Ainsi, chaque espace fonctionne de manière indépendante.

Afin de renforcer la ventilation traversante, un travail sur la forme et l’orientation des toitures permet de générer une surpression accrue sur les façades Ouest et une dépression sur les façades Est [y compris pour les façades « internes » sur coursives].

Les larges débords de toitures assurent une bonne protection solaire, améliorée par les volets à persiennes mobiles qui permettent d’adapter en fonction des heures du jour l’exposition au soleil et la disponibilité en lumière naturelle.

En savoir plus sur le projet

 

Ce projet a été financé à l’aide du Fonds Européen de Développement Régional [FEDER] dans le cadre de la réponse de l’Union Européenne à la pandémie COVID-19 [REACT-UE]. L’Europe s’engage à La Réunion.

 

© Photos - Hervé DOURIS

Centre de ressources - EPSMR - Saint Paul - Île de La Réunion